Ceylin del Carmen Alvarado dans la cour des grandes

Vendredi 27 Novembre 2020

Ceylin del Carmen Alvarado dans la cour des grandes

Les spécialistes du cyclo-cross se préparent à mettre leur puissance, leur force et leur détermination à l’épreuve dans le cadre de l’édition 2020-2021 de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI. La saison à venir promet en effet de belles passes d’arme avec ses cinq événements sur quelques-uns des sites les plus prestigieux de la discipline, à commencer par Tábor ce dimanche.

Parmi les stars qui seront présentes sur la ligne de départ en République tchèque, la Championne du Monde UCI 2020 de la catégorie Femmes Elite Ceylin del Carmen Alvarado aura à cœur d’imposer son talent face à ses aînées. La Néerlandaise n'a encore que 22 ans, mais elle est la nouvelle figure de proue de sa discipline avec son maillot arc-en-ciel décroché au mois de février à Dübendorf (Suisse), au bout d'une saison impressionnante sur tous les fronts.

Les classements de fin de saison traduisaient sa domination absolue sur la catégorie des Moins de 23 ans et son ascension irrésistible dans les rangs Elite. Elle a dominé la Coupe du Monde UCI chez les Moins de 23 ans en remportant les sept courses auxquelles elle a participé.

Elle a également pris la deuxième place du classement Elite, coiffée sur le poteau par Annemarie Worst, deuxième de la dernière manche de la série à Hoogerheide (Pays-Bas), tandis qu'Alvarado prenait la sixième place après une chute dans le dernier kilomètre de course.

"J'espère faire encore mieux que l'année dernière"

Ceylin del Carmen Alvarado

Ceylin del Carmen Alvarado s'est immédiatement relevée pour aller chercher l'or aux Championnats du Monde UCI de Dübendorf devant Worst. Un superbe accomplissement, après avoir décroché des médailles d'argent (2018) et de bronze (2019) dans la catégorie des Moins de 23 ans. Ce succès a surtout renforcé les ambitions de la Néerlandaise.

« J'espère faire encore mieux que l'année dernière, gagner plus de courses et être plus régulière. Et surtout, j'espère bien pouvoir garder mon maillot de Championne du Monde un an de plus », expliquait-elle à Direct Vélo tout en démontrant ses talents dans un tout autre environnement. Elle disputait alors une course par étapes sur route, le Tour Cycliste Féminin International de l’Ardèche dont elle finira deuxième Meilleure Jeune derrière l'Italienne Camilla Alessio, tandis que l'Américaine Lauren Stephens remportait l’épreuve.

Le début de l'automne a permis à la Néerlandaise de s'illustrer aussi en mountain bike. Elle s'est offert une victoire en Coupe du Monde UCI à Nové Město na Moravě (République tchèque) et la médaille de bronze aux Mondiaux UCI disputés à Leogang (Autriche), dans les deux cas chez les Moins de 23 ans. Cette polyvalence n'est pas sans rappeler les exploits de son compatriote Mathieu Van der Poel, mais Ceylin del Carmen Alvarado compte suivre son propre chemin vers la gloire.

Un début de saison réussi

Ses nombreux succès aussi bien chez les Moins de 23 Ans que chez les Elite contrastent avec ses années difficiles chez les Juniors. « J'ai eu ma part de problèmes au genou, la fièvre glandulaire et une pneumonie. C'était difficile, a-t-elle expliqué à CyclingTips dans un article paru avant la reprise de la Coupe du Monde UCI. « Je veux trouver un équilibre entre cyclo-cross, mountain bike et route jusqu'aux Jeux Olympiques de Paris [2024] », a-t-elle également précisé.

Le retour des épreuves de cyclo-cross lui a déjà permis de décrocher de nouveaux succès avec une grande régularité. Elle est en tête du classement du Superprestige après quatre manches (deux victoires et deux podiums). Elle a remporté l'Ethias Cross de Louvain. Et début novembre, elle s'est imposée en terre néerlandaise, à ’s-Hertogenbosch, à l'occasion des Championnats d'Europe (Femmes Elite).

Comme elle l'a souligné sur les réseaux sociaux, c'est la troisième année d'affilée qu'elle remporte l'or aux Championnats d'Europe, mais la première fois dans la catégorie Elite, après deux titres chez les Moins de 23 ans. Elle est la première coureuse à s'imposer dans les deux catégories depuis la création d'un titre européen pour les Moins de 23 ans en 2013.

Ceylin del Carmen Alvarado prend maintenant la direction de la République tchèque pour la première manche de la Coupe du Monde UCI, où elle s'efforcera de commencer de la meilleure des manières. Elle vise une deuxième victoire à ce niveau, après son succès à Koksijde (Belgique) il y a un an. C'était déjà en novembre, et l'étoile montante oranje était montée sur le podium à Tábor avant de triompher dans les Flandres.

Elle n'était jamais montée sur le podium d'une épreuve de Coupe du Monde UCI avant de le faire six fois la saison dernière, en sept courses, la seule exception étant le rendez-vous de Hoogerheide marqué par sa chute dans le final. Cinq fois, elle a dû se contenter de la deuxième place, devancée par ses compatriotes Annemarie Worst (vainqueure à Berne, Tabor et Nommay) et Lucinda Brand (Namur et Heusden-Zolder). Maintenant, Alvarado n'a d'yeux que pour la victoire.

 

Source: UCI